La dernière étude de l’éditeur de solution InterSystems au sujet des impacts du Covid-19 sur la Supply Chain a mis en évidence des dysfonctionnements déjà bien connus des professionnels du secteur. 

Les impacts de la pandémie : évolutions du jour au lendemain de la demande, de l’offre, des biens et quantités achetés par les consommateurs et le passage des modes d’achat traditionnels physiques vers le commerce en ligne sans intermédiaire (sur le modèle “Direct to consumer”), ont renforcé la dépendance des organisations Supply Chain à leurs processus bien souvent obsolètes, rigides et fastidieux. 

L’étude recense les réponses de plus de 700 dirigeants d’entreprises du secteur du retail, des PGC et de l’industrie manufacturière à travers le monde, interrogés sur leurs principales difficultés opérationnelles pendant la crise du Covid-19.

Plus de 40% d’entre eux déclarent manquer de flexibilité dans leurs processus Supply existants –  entraînant des difficultés claires à s’adapter à la volatilité de la demande et à des situations instables.  

 

En cause dans ce manque de flexibilité, deux problématiques mises en lumière par l’étude : 

 

1 – Des processus manuels 

Relances par mails, appels téléphoniques, récupérations manuelles d’informations opérationnelles clés et ressaisies dans un ou plusieurs systèmes d’information sont encore de mise dans deux nombreuses organisations Supply.  Or ces processus, qui favorisent les erreurs humaines, les pertes de temps ou d’information, sont de véritables obstacles à la capacité d’adaptation des organisations et par conséquent à leur flexibilité globale.

Ils imposent en effet une manipulation et des corrections de données régulières, limitant la fiabilité de ces données, leur disponibilité/accessibilité en temps réel, mais aussi la productivité quotidienne des équipes Supply Chain.

 

.2 – Des silos de données et des difficultés d’intégration ou de normalisation de ces données

Pour les équipes supply, ces processus manuels entraînent également un manque de visibilité sur leurs opérations qui entrave le suivi quotidien et de bout-en-bout de leur activité, ou la génération de reporting fiables pour évaluer objectivement la performance de l’ensemble de la chaîne. 

Les plateformes Saas dédiées à la digitalisation des flux Supply sont une option simple à implémenter et au ROI relativement rapide. Elles permettent de supprimer les processus manuels à faible valeur ajoutée et font gagner un temps précieux aux équipes pour exercer leur cœur de métier ou des missions plus urgentes nécessitant une réaction rapide (retards de livraison, quantités manquantes à la réception, indisponibilité du transporteur etc.)

Plus de 30% des organisations interrogées déclarent rencontrer des silos de données et des problématiques d’intégration et de normalisation de celles-ci.

Les opérations Supply Chain reposant par définition sur des processus de coordination et d’échanges entre les différents maillons de la chaîne, l’incapacité à disposer d’un pilotage unifié, tant d’un point de vue opérationnel (avec des équipes qui ont du mal à communiquer de manière fluide et proactive), que d’un point de vue IT (avec des intégrations souvent limitées et très pénalisantes entre l’ERP, le WMS et les autres systèmes).

 

Sans informations fiables, structurées et unifiées, impossible de faire face efficacement aux aléas de la chaîne

Sur le sujet des flux d’approvisionnement, cette dimension manuelle et cette fragmentation des processus opérationnels entre gestionnaires approvisionnements, équipes supply et partenaires externes sont encore bien trop souvent la norme ! Rares sont les entreprises disposant d’une réelle organisation opérationnelle entre la passation des commandes d’achats et leur livraison pour assurer la fiabilité des informations disponibles et une visibilité de bout-en-bout. Car c’est là, le prérequis essentiel d’une Supply Chain agile et résiliente ! 

Pour résoudre cette problématique, Winddle permet de connecter l’ensemble des acteurs (fournisseurs, transporteurs, agents de douanes, prestataires qualités etc.) à leurs systèmes existants pour permettre des échanges fluides et éviter toute rupture d’information. Les flux de données sont structurés, simplifiés et harmonisés pour identifier rapidement les potentiels problèmes et favoriser une communication et une coordination optimales en situation critique.

En complément de cette capacité d’anticipation et de gestion des aléas sans précédent, la solution permet également de disposer d’indicateurs objectifs, personnalisables et instantanés pour piloter efficacement sa stratégie Supply Chain.

Une proposition de valeur essentielle dans un environnement de marché où plus de 40% des organisations soulignent leurs difficultés à effectuer des analyses permettant de soutenir efficacement leurs activités. 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *